Pages

mardi 31 août 2010

L'ensorcelée de Salem

Auteur : Katherine Howe
Éditions : XO (2010)
Nombre de pages : 368

Résumé : En entrant dans la maison de sa grand-mère défunte, la jeune Connie n’imaginait pas que toute sa vie allait changer. Dans la bibliothèque qu’elle est chargée de vider, elle découvre un livre mystérieux avec, à l’intérieur, une clé et un nom dissimulé, à peine lisible : « Deliverance Dane ». Deliverance, l’une des jeunes femmes condamnées lors de la tristement célèbre chasse aux sorcières de Salem. Qui était-elle vraiment ?


Dès que Connie commence son enquête avec l’aide de son petit ami, l’intrépide Sam, les événements inquiétants se multiplient : sa maison est vandalisée et Sam tombe très gravement malade… Connie doit se rendre à l’évidence : sa découverte n’est pas seulement historique, mais magique. Et c’est désormais à elle de trouver la formule qui permettra de sauver son premier amour.


Entre révélations historiques et magie noire, une inoubliable histoire de sorcières, d’amour et d’aventures.


Mon avis

Malheureusement, je n'ai pas été «ensorcelée» par ma lecture. Pourtant, c’est un bon roman, avec de bonnes idées, mais qui sont mal exploitées et mal développées par l’auteure. J’aime les romans (comme le Code Da Vinci, pour ne nommer que le plus célèbre du genre) où les personnages ont à faire des recherches historiques.  J’aime découvrir avec eux les ouvrages, références ou artefacts, réels et inventés, qu’utilise l’auteur, ça me donne l’impression d’y être ««pour de vrai». (Je dois avoir du sang de «rat de bibliothèque»!) Dans le cas de L’ensorcelée de Salem, je suis restée sur ma faim sur ce point. Les recherches de Connie m’ont parues rapides et superficielles, elle résout facilement les difficultés que génère ce genre de recherches.


De même, comme héroïne, Connie ne m’a pas convaincue.  Elle manque de confiance en elle et a tendance à trop se laisser faire par les événements et les gens. Par exemple, une fois installée dans la maison de sa grand-mère, Connie s'y perd littéralement, comme si elle est engloutie par la jungle impénétrable du jardin. Aussi, lorsqu'elle se retrouve confrontée au surnaturel, elle n’y réagit pas vraiment, alors que ça me semble être un élément important de l’histoire. Je ne me suis pas sentie particulièrement touchée par ce qui lui arrive. Son histoire d’amour avec Sam m’a semblé cousue de fil blanc.


Mes passages préférés sont ceux qui mettent en scène les ancêtres de Connie à Salem. Mais là encore, l’auteure ne parle pas assez et indirectement - selon moi - du don de guérison de ces «sorcières», des soins qu’elles ont donné aux malades, de l’usage qu’elles ont fait de leur grimoire ou des fameux procès, bref, de tous les sujets qui faisaient l’intérêt de ce livre pour moi. Au cours de ma lecture, j’ai constamment eu l’impression que l’auteure était passée à côté de son sujet. L’ensorcelée de Salem est un roman ordinaire qui aurait pu être extraordinaire, n’eut été de ce que j’oserais appeler la négligence de l’auteure.  Pour moi, il ne s’agit pas d’«une inoubliable histoire de sorcières, d’amour et d’aventures», comme le clame la quatrième de couverture et c’est bien dommage.   

Voici l'avis de Sophie, qui est plutôt d'accord avec moi.  Mais il y a d'autres avis plus positifs sur ce roman disponibles sur la «blogosphère».

Source couverture et résumé : XO Éditions

6 commentaires:

Sophie a dit…

Je me retrouve tout à fait dans ta critique et du coup je me sens moins seule car j'ai l'impression que tous les avis sont positifs...

Opaline a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Opaline a dit…

J'ai bloqué longtemps sur cette critique, car je me sentais mal en quelque part de ne pas avoir aimé ce roman plus que cela! Je me demandais ce que j'avais! Mais nous avons droit à une opinion différente. Ce roman aurait pu être meilleur et comme je le disais, c'est vraiment dommage!

Joelle a dit…

Je l'avais repéré à cause du titre (dès que je vois "Salem", mon détecteur s'active ! mdr !) mais du coup, vu ton impression, je crois que je me limiterai à l'emprunter à la biblio (s'ils l'achètent !)

myrddin a dit…

J'ai repéré ce livre depuis sa sortie mais je m'abstiendrai de l'acheter car j'ai lu plusieurs avis qui allaient dans ton sens. Je regarderai plutôt à la bibliothèque.

Opaline a dit…

Joelle : Moi aussi, je réagis au mot "Salem" (déjà que mon chat s'appelle ainsi! mdr!), j'ai L'héritière de Salem dans ma PAL et les mystères de Salem dans ma LAL. Mais celui-ci (L'ensorcelée) est décevant!